Cette pièce de théâtre de Pascal Vrebos fut écrite en 1985.

Jean souffre d’une grave maladie congénitale : il ne peut s’empêcher de dire tout haut ce qu’il pense tout bas. Face aux femmes, aux hommes, à la société, on le prend pour un imbécile et il se retrouve exclu… sous la coupe d’une mère autoritaire. Mais Philémon, son ami diabolique, trouvera le moyen de le changer en un être cynique et sans scrupules… (4e de couverture) 7 acteurs (4H, 3F)

Archives et Musée de la Littérature.
http://www.aml-cfwb.be/catalogues/general/auteurs/998

Elle a été créée le 7 décembre 2001 à Bruxelles au Théâtre du Parc, dans une mise en scène de Patrick Czaplinski, des décors d’Emanuelle Batz, avec Daniel HanssensColette Emmanuelle, Pierre Pigeolet, France Bastoen, Michel Hinderyckx, Dolorès Delahaut, Olivier Monneret.

construction des décors Yahia Azzaydi
peinture des décors Paul Clarcke
construction des décors Guillaume Clymans, Jean-Claude Clymans
maquilleuse Joëlle De Coster
habilleuse Geneviève Labar
composition musicale Patrick Czaplinski
éclairages Gérard Verhulpen
arrangements musicaux Philippe Reul
direction technique Serge Daems
régie Georges Delnoy
régie lumières Gérard Verhulpen
régie son David Lempereur
souffleuse Nicole Lebrun

La pièce a été jouée le 5 avril 2002 par la Compagnie Enoia à L’Union à Neufchâteau (Belgique), avec Carine Lorenz, Patrick Lechat, Bernard Lambrechts, Cécile Dufour, Jean-François Lechat, Ingrid Louvigny et Lionel Mabehant.