Actualités & Inactualités

Du 5 mai au 28 mai 2017 à 20h30

Entrechats  au Théâtre de la Flute Enchantée

 

De Pascal Vrebos
Mise en Scène de Jean-Luc Duray
Avec Aurélie Deneubourg et Jacqueline Préseau

Quand le chat n’est pas là, les souris dansent!
En matière de ballerines, en voici deux :
une grand-mère et sa petite-fille, bien soulagées de voir les parents s’éloigner de la maison pour quelque temps.
Complices dans leur rage familiale, compagnes de rêve d’envol, l’adolescente et son aïeule, imaginées par Pascal Vrebos, vont se livrer à une série d’« Entrechats », avant le retour du père et de la mère.
Entre générations va se tisser une fable à l’ambiance tendre et cocasse.

Deux pièces à Paris!

Soirée Pascal Vrebos
Le Comedy Club, Paris

Publié par Ysa Ferrer sur jeudi 6 avril 2017

https://www.coursoscarsisto.fr

https://www.billetreduc.com/evtBook.htm?idevt=182831&dh=2017-04-03+20:00

Deux pièces mordantes à deux personnages.

Jamais trop tard : Elles auraient voulu être des artistes… Elles se voyaient déjà en haut de l’affiche…. Même si Angela a découvert son talent d’actrice sur le tard, elle espère toujours voir son nom en grosses lettres sur les affiches.
Agnès, jeune et naïve provinciale, fraîchement débarquée à Paris et convaincue de gravir bientôt les marches de la gloire, partage le même rêve qu’elle.
En compagnie de Stromae et de Marilyn, elles se font « leur » cinéma, naviguant sans cesse entre le merveilleux et le lugubre.
Parcours de femmes, histoires de couples, histoires d’amour.

On fait l’amour comme on tue : Elle est chanteuse, ne vit que pour sa carrière et ses paillettes. Il est jeune, avocat, blasé, fan de la première heure.
L’histoire marginale d’un couple animé par l’amour, ou, peut-être, l’amour de soi dans le regard de l’autre.
Banale histoire d’un duo trahi, meurtri par la tromperie. Assassinat, règlement de compte, dernier acte.
« On fait l’amour comme on tue » ou l’ultime représentation d’un couple en perdition.

Pièces : Jess & Jessica, La Piaule
Auteur : Pascal Vrebos
Artistes : Ysa Ferre, Benoit Badin, Margaux Le Dorze, Eliane Sand
Metteur en scène : Oscar Sisto

l’Homme-caramel se trouve depuis une semaine dans toutes les bonnes librairies

Mon roman l‘Homme-caramel se trouve depuis une semaine dans toutes les bonnes librairies…

Curieux, impressionnant – et passionnant – roman que L’Homme-caramel de Pascal Vrebos réédité à Waterloo chez Avant-propos dans une version revue et augmentée [1], dont l’auteur imagine qu’il a paru en 6988 après que le manuscrit a été retrouvé dans une mallette blindée sur une plage de ce qui fut le Pérou.
On y suit, commenté par les hommes du futur pour les hommes du futur [2], le récit tantôt en « je » tantôt en « il » d’un narrateur belge appelé Marc Morelle, prix Nobel de la paix 1998 (il en fut le récipiendaire un an avant « l’apocalypse bio-nucléo-chimique de 1999 » qui raya notre civilisation de la carte), publiciste globe-trotter, écrivain friqué, amant des actrices Isabelle Adjani et Diane Keaton, tout à la fois halluciné et désespéré.
L’occasion pour l’auteur de brosser à travers son double (Morelle-Vrebos, même sauce caramel !), un portrait de notre temps à faire frémir les grands contempteurs littéraires que furent ou que sont Diogène, saint Jean, Frédéric Nietzsche, James Joyce, Louis-Ferdinand Céline, Lucien Rebatet, Boris Vian, Antoine Volodine et Chuck Palahniuk.
Car il y a l’essence de tous ces auteurs dans ce roman, excusez du peu !
Et toute notre époque s’y retrouve submergée par un tsunami de passions irrépressibles, de cynisme affolé, de mœurs débridées, de violence glacée… et d’humour décalé.
Le tout dans un style inclassable, mais efficace, mêlant à des considérations terre-à-terre des moments d’anthologie qui désarçonnent le lecteur pour le remettre aussitôt en selle.
Un magnifique pavé dans la mare… et dans la tronche de l’insipide politiquement correct !

Bernard DELCORD

[1] La version princeps avait paru aux défuntes Éditions Le Cri à Bruxelles en 1995.
[2] L’ouvrage est émaillé de notes infra-paginales censées avoir été rédigées à la fin du sixième millénaire pour expliquer aux lecteurs d’alors ce que fut notre « civilisation », un grand exercice d’ironie et de détachement…
L’Homme-caramel par Pascal Vrebos, nouvelle édition revue et augmentée, préface de Jacques De Decker, Waterloo, Éditions Avant-propos, janvier 2017, 413 pp. en noir et blanc au format
15 x 23,5 cm sous couverture brochée en couleurs, 23 €
Écrit par Brice dans Bernard Delcord

Mes entretiens avec Henry Miller… sur scène!

Une adaptation de mes ultimes entretiens avec Henry Miller tourne aussi en France, une création de Chok théâtre d’Alain Besset.

Souvenir new-yorkais

Bonjour !

Mon théâtre « en streaming », c’est un streaming pas comme les autres, un flux gratuit de la lecture en continu de toutes mes pièces de théâtre pour que vous puissiez mettre en scène tous « mes » personnages depuis votre fauteuil !

J’ai tout simplement voulu offrir à la lecture toutes ces pièces de théâtre que j’ai écrites depuis… l’âge de 17 ans pour que les curieux, les amateurs comme les pros aient un accès plus facile et direct à quelques pièces qui n’ont jamais été publiées.

Et puis aussi, car une pièce de théâtre écrite, c’est comme une bouteille à la mer (et aujourd’hui la mer virtuelle s’est mondialisée !) elle vit sa vie, se joue dans d’autres pays, dans d’autres cultures, fait rire, pleurer, réfléchir, met en colère, en effroi, donne du plaisir.

C’est ce que je vous souhaite…

Pascal Vrebos